Les armoiries

Retour en haut

Campement croisé (Bibliothèque Nationale de Florence)

Usage des armoiries

  • Les armoiries employées comme un signe de noblesse avec des règles déterminées ne seront pas introduites en Europe avant le XIe siècle ; elles le seront surtout au moment des croisades.
  • Lorsque la féodalité se constitua entre les seigneurs et leurs vassaux, elle adopta l’usage de se distinguer par des décorations variées et aux couleurs éclatantes.
  • Ces peintures décoratives furent les premiers éléments du blason.
  • Lors de la première croisade qui rassembla des troupes de nationalités différentes, la présence de signes de ralliement clairs et précis fut indispensable. D’où ces symboles représentés sur les bannières qui seront portés plus tard sur les écus, les cottes d’armes et parfois sur les heaumes.

Le blason du Temple

  • En 1254, Mathieu Paris décrit les armoiries de personnages importants qui assistent au banquet offert par Henri III d’Angleterre à Louis IX au Vieux Temple de Paris.

Etendard de l'ordre du Temple (vers 1245)

  • Le blason de l’ordre du Temple y est décrit :
  • "D’argent au chef de sable"
  • Ce qui signifie :

"Terrible pour les Infidèles, secourable pour les Chrétiens"

  • Ce n’est que dans la deuxième moitié du XIIIe siècle que les armoiries de l’Ordre prennent leur forme définitive.
  • Un livre publié en Amérique consigne une étude du vieux français dans la façon de décrire les armoiries dans les armoriaux français et anglo-normands du XIIIe siècle. En trois versions différentes, le gonfanon est mentionné :

"Le Baucent del Temple, d’argent al chef de sable, à une croyz de goule passant"

Variantes du Baucent

La devise du Temple...

Chevalier du Temple (propriété Les Amis de l'Insolite)

  • Une croix rouge a été ajoutée sur l’étendard avec la devise de l’Ordre :

"NON NOBIS DOMINE, NON NOBIS, SED NOMINI TUO DA GLORIAM"

"Pas pour Nous Seigneur, pas pour Nous mais pour la gloire de Ton Nom"

Le gonfanon beaucent

Le gonfanonier

  • Dans la hiérarchie templière, plusieurs personnages ont le privilège de porter l’étendard de l’Ordre.
  • Mais c’est un frère sergent qui a le poste très important de gonfanonier. Il a la charge du gonfanon baucent (confanon baussant) qu’il porte ou fait porter.
  • Gonfanon vient de guntfano qui signifie : étendard ou bannière de guerre suspendue à une lance.
  • Baucent (beaucens, beaucéant) s’applique plus particulièrement aux Templiers et signifie : mi-parti de noir et de blanc.
    Fresques de San Bevignate (Italie)

Le gonfanon et la Règle

  • Le droit de porter le gonfanon est honorifique, il représente l’Âme de l’Ordre et tous les frères doivent s’y rallier.

"Et s’il advient que la chrétienté tourne à déconfiture, dont Dieu l’en garde, aucun frère ne doit quitter le champ de bataille pour rejoindre la garnison tant qu’il eut un confanon baussant debout ; car s’il partait, il perdrait la Maison à tout jamais. Et s’il voit qu’il n’y en a plus auquel recourir, il doit aller au premier confanon de l’Ospital ou des Chrétiens s’il y en a, et quand celui-ci ou les autres confanons tourneront à déconfiture, dès ceci le frère peut rejoindre la garnison, là où Dieu le conseillera."

  • Dans l’Ordre, la punition la plus répétitive, aussi grave que celle de perdre l’habit ou perdre la Maison, est celle d’être interdit de porter le gonfanon.

Frère du Temple (propriété Les Amis de l'Insolite)

La croix du Temple

  • La croix "de gueules" attribuée par le pape Eugène III à l’Ordre du Temple vers 1145 n’a pas toujours été pattée.
  • En fait, la caractéristique principale de la croix originelle est sans doute l’égale longueur de ses branches.
  • Diverses représentations de cette croix sont concrétisées par les sceaux, les pierres tombales, les fresques,...


Les sceaux

Sceau de Hugues de Rochefort (1204) Sceau de Frère Roustan de Comps (1232)

Sceau de Frère Giraud de Chamaret (1234)


Les pierres tombales

Pierre tombale de Frère Pierre de Liège (La Rochelle) Pierre tombale de Frère Estienne de Tilchâtel (Fontenotte)
Pierre tombale de Frère Raimbaldus (Coulommiers)


Les fresques

Fresque de Cressac (Charente) Fresque de Montsaunès (Haute-Garonne)

Votre panier contient produit(s)

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas dâ€â„¢Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Email : contact@passion-patrimoine.fr | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0